2016 Eté Oolong Beauté Orientale Tradition de Hsin Chu

Le goût de la tradition

 

+ -

14 pièces disponibles

Prix: $ 13.00

Cultivar: Qinxin Dapang
Récolté à la main en juin 2016
Origine: Hsin Chu, Taiwan
Processus: bourgeons mordus, oxydation moyenne à élevée, torsadé et torréfaction longue et basse température.
1. La vue

Les feuilles sont de tailles petites, moyennes et des bourgeons. La couleur orange de l'infusion a une belle clarté et transparence. Les feuilles sont mi vert, mi rouge, c'est à dire partiellement oxydées et un peu dures au toucher.

2. Les senteurs

Les feuilles sèches sentent le bois, la torréfaction, les fruits murs et le miel. Pendant l'infusion, sous le couvercle du gaiwan, certaines odeurs me font penser à de la bière! Le thé a l'odeur typique et mielleuse des Beautés Orientales, mais d'une manière plutôt fine et subtile.

3. Le goût

L'infusion a un goût très moelleux, clean et long en bouche. Les senteurs sont en harmonie avec le goût. 

Conclusion: J'ai goûté les versions 2017 et 2016 de ce thé et il était clair que 2016 est meilleur. La raison est simple: ce producteur torréfie ses Beautés Orientales à basse tempéreature pendant plus d'une journée. Cela permet une meilleure conservation des arômes et un bon potentiel de vieillissement. Cependant, la torréfaction réduit l'intensité des odeurs fraiches. Et que le thé vient d'être torréfié, les senteurs du thé sont 'fermées', comme celles d'un vin rouge jeune et tannique. C'est pourquoi le batch de 2017 n'était pas aussi expressif que 2016. C'est normal pour un Oolong Beauté Orientale traditionnel. 

 

Avant de sélectionner ce thé, j'ai visité une autre plantation afin de mieux comprendre les différents style d'OB qu'on peut trouver. Cette démarche est très normale et la plupart des fermiers d'une même région se connaissent entre eux car ils proviennent de la même famille, ou bien sont allés à la même école ou bien se retrouvent aux mêmes fêtes locales... Aussi, ils ont l'habitude de goûter aux thés des uns et des autres pour apprendre et s'améliorer. Ce fermier m'a rapidement dit qu'il travaille avec 3 petits magasins occidentaux de thé. Mais il n'avait que 2 OB à me faire goûter, car toutes ses autres récoltes sont déjà vendues et expédiées! Ce genre de modèle correspond bien plus à celui des plantations de haute montagne qui font du mao cha (Oolong brut, non affiné par la torréfaction) qu'à celui des producteurs traditionnels. En effet, ses thés ne sont pas torréfiés, car ils préserve ainsi les odeurs fraiches les plus fines à la mode actuellement. Le revers de la médaille, c'est que ce genre de thé ne se conserve pas bien et décline avec le temps.

C'est pourquoi, je suis heureux de vous proposer cette version traditionnelle de 2016 de l'Oolong Beauté Orientale.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.